Translate - ترجمة

dimanche 19 juin 2016

Le complexe musulman

N.B. Appuyer ICI pour la version optimisée pour SMARTPHONE


Notre complexe à nous les musulmans

Que nous voulions le dire ou pas, nous musulmans avons toujours ce sentiment terrible d'infériorité qui nous conduit à penser que notre religion musulmane a besoin d'être défendue contre les attaques de ses supposés détracteurs. Nous nous sentons trop fréquemment au devoir de diffuser toute information qui glorifie l'islam (avec les réseaux sociaux, cela se voit de plus en plus) et peu importe que cette information soit vraie ou fausse, l'essentiel est de montrer que notre religion est "la bonne", qu'elle est "protégée" ou que sais-je. Nous nous substituons à Dieu et quand nous crions "Allah Akbar" // "Dieu est grand", nous oublions justement que Dieu est grand et n'a pas besoin de nous pour le protéger. Nous n’hésitons pas à diffuser toute information liée à l'I3jaz // "miracles scientifiques dans le Coran et la Sun'a" sans réfléchir sur sa véracité, toute information de conversion à l'islam d'une personnalité connue (ou pas d'ailleurs) même quand il s'agit d'un mensonge avéré (exemple : la soi-disant conversion à l'islam du fondamentaliste chrétien et réalisateur australien Mel Gibson).


Quand on se marie à une non musulmane, on entend forcément des voix nous inciter ou nous rappeler qu'il est préférable qu'elle devienne musulmane (on gagnerait des points // "حسنات" après sa conversion soi-disant !). Dans notre mémoire collective, nous partageons cette idée que nous sommes la meilleure communauté sur terre "خير أمة أخرجت للناس" sans comprendre la vraie signification derrière. Les autres 5 milliards et demi qui peuplent la planète terre devront, tôt ou tard, se convertir !

Oui, que nous voulions le dire ou pas, nous avons un complexe d'infériorité quand nous observons, inconsciemment, le monde occidental briller avec les inventions et les découvertes scientifiques dans presque tous les domaines. Et pour nous rassurer, nous n’hésitons pas à dire que ce monde occidental a volé la science des arabes du moyen âge ; en fait, nous sommes les maîtres.
Nous oublions que ces savants européens, à partir du 13e siècle, étaient encouragés à traduire en latin les œuvres de leurs homologues du monde musulman, qui ont eux même traduit en arabe les œuvres des grecs à l'époque du Calife Abbasside Al Ma'moune. L'occident a connu la renaissance quelques siècles après tandis que pour le monde musulman ce fut la "dégringolade" ! Cela a commencé quand on a brûlé les livres d'Averroès // " ابن رشد" (en 1197) et nous n'en sommes pas encore sortis... Nous oublions que les livres d'Averroès ont été brûlés pour satisfaire aux demandes des extrémistes religieux (disciples d'Ibn Hanbal et d'Al Ghazali) qui voyaient d'un mauvais œil la vision laïque qu'avait Averroes pour la religion Islam. Nous oublions qu'à cette époque, des figures religieuses avec une pensée extrémiste ont pris le pouvoir sur le plan idéologique (Ibn Taymiyya // "ابن تيمية" né en 1263 et son élève Ibn Al Qayyim // "بن القيم" pour ne citer qu'eux).

Sans que nous le sachions, nous sommes nourris de cette pensée, basée avant tout sur la sacralité de tout ce qui relève de la religion et sur la stupide idée de dualité entre le halal et le haram et nous oublions que le Coran est avant tout un livre d'orientation spirituelle // "هِداية روحية". C'est écrit dans le Coran "ذلك الكتاب لا ريب فيه هدى للمتقين" mais nous l'ignorons et nous votons pour des partis islamistes qui envoient des milices pour traquer les dé-jeûneurs pendant le Ramadan.

Sans que nous le sachions, nous ne sommes guidés que par notre cœur quand quelqu'un critique notre religion et nous oublions d'utiliser notre cerveau. Les barbus barbares en profitent pour salir notre image, et nous, nous passons notre temps à faire croire que leurs actes n'ont rien à voir avec ce que nous pensons être notre religion.

A bon entendeur, salut !

Publié par www.comprendrelislam.com


Abonnez-vous à notre page Facebook : ICI

2 commentaires:

  1. vous mettez à jour toutes nos tares,comme vous le dites,nous ne vivons qu'avec des hamdoulIllah,enchAllah,Allah ghaleb,des maktoub etc,et avec ça nous n'irons pas très loin sauf dans un précipice,ceux qui tuent en crient Allah ou akbar me font vomir.

    RépondreSupprimer
  2. Les notions qui se veulent caractéristiques des sociétés arabes et/ou musulmanes d’aujourd’hui considéreront la convenance à envisager l’islam comme modèle édifiant permettant d’approcher les phénomènes sociaux qui sont en cours chez des musulmans.
    Il est frappant de constater chez chrétiens des confusions, des raccourcis et des généralisations abusives qui accompagnent les réflexions sur l’islam et les musulmans, amalgames entre religion, tradition, culture, voire croyance et superstition.
    Il devient de plus en plus difficile de dire sans un immense recul, ce qu’est l’islam sans omettre qu’islam laisse entendre à la fois une religion, une civilisation, une histoire, une aire culturelle, chaque fois que les chrétienne en fassent référence, car ils citent ce mot globalement et sans distinction aussi bien lorsque il désignent le Maghreb et le monde arabe, que lorsque ils parlent de l’Indonésie, des minorités religieuses en Côte-d’Ivoire ou pour désigner les musulmans de France, d’Europe ou d’Amérique.

    Ainsi l’exemple de l’Indonésie par sa liberté d’expression, son économie croissante, ses organisations étudiantes fortes, son institution de lutte contre la corruption, et ses organisations musulmanes s’impliquant dans le domaine social, pourrait être selon les chercheurs un modèle musulman à suivre.

    Le christianisme et le judaïsme aujourd’hui sont touchés par les contradictions et l’absurdité, et l’enseignement de Jésus est crypté. Il ne faut pas le lire littéralement. es pères de l'église a force de s'appuyer sur la logique platonicienne ont crées des mystères que tout le monde chrétien a fini par accepter, alors que les vérités essentielles sont simple et éternelle
    L’islam, lui, demeure à l’abri des mises en question et des mises en doute.. Jamais l’islam ne fut ébranlé, ne fut secoué au point que la croyance des musulmans en soit trouvé éprouvé. Jamais le doute n’a gagné les certitudes qui entourent cette croyance qui, de fait, n’ont pas eu et n’ont toujours pas à défendre leurs croyances contre le doute.

    A son époque Al Ghazali affirmait que la logique n’a rien à voir avec la foi qu’elle ne peut approuver ni désavouer.  L’islam comme dans beaucoup d’autres sociétés indépendamment de leurs religions – est une religion communautaire et nullement individuelle qui se mesurerait à travers la somme des individus qui y adhèrent.

    Je n’ai pas besoin de théologies ni de philosophies pour dire une vérité fort simple: le cœur de chacun doit lui appartenir, sa voix doit lui appartenir son chemin ,il doit le tracer lui même. C’est cela le Musulman
    Les Valeurs islamiques me semblent infiniment supérieurs à celle du Judaïsme et son dérivé car il est connu connu que la Bible dans sa globalité est 80% de textes hébraïques et seulement 10% de ce qu’ils appellent la Chrétienté, La Bible est une oeuvre humaine, récit de mythes et d’auto glorification du peuple d'Israël, qui s'est créé une histoire sur mesure pour exister au milieu des autres civilisations l'entourant qui le dépassaient et ignoraient carrément son existence tellement il était insignifiant.

    Adepte du Christ ou chrétien sans église ?
    Quelle vanité. Grandir c’est n’avoir aucune explication à fournir.
    Et vivre avec pour ne pas voir le musulman comme meilleur !!!!!

    RépondreSupprimer